Territoires

Région Deux accords sur le traitement de l’amiante dans les HLM

Mots clés : Bâtiment et santé - Logement social

Deux conventions liées au traitement de l’amiante dans le parc social ont été signées le 19 janvier. La première, entre l’Aorif-Union sociale pour l’habitat d’Ile-de-France et l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du BTP), a pour objectif d’inciter les entreprises qui réalisent des travaux dans le parc HLM à participer au projet Carto Amiante (1). Les bailleurs sociaux s’engagent à proposer à leurs prestataires des chantiers correspondant au périmètre Carto Amiante et l’OPPBTP à financer les opérations de mesure de l’empoussièrement.

La seconde convention a été conclue entre huit bailleurs sociaux – Adoma, Batigère IDF, Elogie, Emmaüs Habitat, ICF Habitat La Sablière, l’OPH Montreuillois, la RIVP et la Siemp – et la Cramif (Caisse régionale d’assurance maladie d’IDF). Elle doit permettre d’organiser une campagne de chantiers pour tester, dans des conditions réelles d’intervention, le niveau d’émission de fibres d’amiante de dix modes opératoires lors de la réalisation de travaux d’entretien courant ou d’urgence.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ

(1) Piloté par l’OPPBTP, la DGT et l’INRS, le projet consiste en une campagne de mesurage sur chantiers pour établir une cartographie représentative de l’empoussièrement amiante des processus de travail.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X