Territoires

Région Coup de pouce à l’urbanisme transitoire

Les communes, intercommunalités, territoires de la métropole ou encore leurs aménageurs… souhaitant obtenir une aide du conseil régional d’Ile-de-France pour financer des initiatives d’urbanisme transitoire (projets d’occupation transitoire et/ou de préfiguration des aménagements futurs) sur les fonciers délaissés ont jusqu’au 15 septembre pour déposer leur dossier (https://par.iledefrance.fr). S’ils ratent cette échéance, d’autres sessions seront organisées sur la période 2017-2020.

Adopté juste avant l’été, le dispositif mis en place par la région prend la forme d’un appel à manifestation d’intérêt. « Il faut compter entre douze et treize ans pour que les ZAC sortent de terre, période pendant laquelle le foncier n’est pas valorisé. Ce que nous proposons, c’est de faire vivre ces espaces vacants en accompagnant l’implantation de petites infrastructures provisoires et réversibles : incubateurs, locaux pour des associations, ateliers d’artistes… », explique Chantal Jouanno, vice-présidente chargée de l’écologie et du développement durable.

Une subvention régionale de 20 000 à 200 000 euros.

L’exécutif prévoit de consacrer 10 millions d’euros sur la durée du mandat au financement de ces projets, dont 1 million dès cette année avec la volonté « d’être plus généreux avec les petites collectivités locales ». La subvention régionale pourra varier de 20 000 euros (au minimum) à 200 000 euros (au maximum) avec un taux de participation de 50 %.

Les projets lauréats feront l’objet d’une convention-cadre d’une durée maximale de trois ans. L’aide de la région sera subordonnée au recrutement d’au moins un stagiaire ou alternant pour une période minimale de deux mois.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X