Annuel aménagement LYON

Régénérer le quartier de la Part-Dieu

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Urbanisme - aménagement urbain

Au cœur de la métropole lyonnaise, le quartier de la Part-Dieu est en pleine restructuration. Objectif : renforcer l’attractivité et la dynamique de ce quartier d’affaires en portant l’offre tertiaire à 1,5 million de m2 de bureaux, tout en proposant un endroit agréable à vivre avec de nouveaux programmes de logements et des espaces publics réinventés.

Deuxième quartier d’affaires derrière celui de La Défense, la Part-Dieu entame une profonde rénovation urbaine. Adossé à une gare aujourd’hui saturée, le quartier abrite près de 2 200 entreprises et 4 500 emplois. « En termes d’immobilier de bureau, ce quartier se distingue par un turnover très faible, de l’ordre de 3 % », souligne Ludovic Boyron, directeur général de la SPL Lyon-Part-Dieu. Le grand projet de rénovation doit répondre à l’enjeu de doter le quartier de surfaces immobilières tertiaires supplémentaires, tout en retravaillant l’environnement urbain qui ne correspond plus aux attentes des usagers. « Le quartier de la Part-Dieu s’est diversifié au fil des années, accueillant aussi bien des grands groupes que des PME, et mixant les activités économiques. Le projet doit mettre en valeur cette diversité en intégrant dans la programmation un immobilier diversifié », précise François Decoster, architecte-urbaniste (AUC). Pour attirer et fidéliser leurs salariés, les entreprises cherchent à s’implanter dans des quartiers plus vivants. Si la Part-Dieu dispose déjà d’un certain nombre d’équipements publics, comme la bibliothèque, l’auditorium, les Halles Paul-Bocuse et le plus grand centre commercial en milieu urbain d’Europe, ces équipements fonctionnent aujourd’hui de façon autonome. « Un des axes du projet est de leur donner plus de lisibilité et de faciliter les déplacements des uns aux autres », indique François Decoster.

Caractérisé par une absence de foncier et par une collection d’architectures remarquables, la Part-Dieu n’évoluera qu’en se régénérant. « Le projet Part-Dieu ne comprend pas 25 tours ! Les immeubles de grande hauteur qui seront construits seront des locomotives immobilières et permettront de libérer et de rénover des surfaces tertiaires existantes », insiste Ludovic Boyron. Les prix au m2 par an des futurs tours Incity et Two Lyon seront de l’ordre de 300 euros alors que le niveau moyen dans le quartier de la Part-Dieu se situera dans une fourchette de 250-270 euros, qu’il s’agisse de neuf ou de réhabilitation. Pour rester dans des standards de prix conformes au marché lyonnais, certaines opérations combineront neuf et rénovation. Comme dans le projet Silex conduit par Foncière des Régions, propriétaire de la tour EDF. Cette dernière sera entièrement restructurée avec une extension qui viendra prolonger et élargir la tour, développant quelque 30 000 m2 d’espaces de bureaux et de services. Les surfaces nouvelles ainsi créées permettront de financer les travaux tout en maintenant des prix de location au m2 inférieurs à 300 euros.

Autre enjeu de ce projet urbain : faire de la Part-Dieu un quartier habité. Sur le périmètre de 170 hectares, on dénombre aujourd’hui 3 500 logements. « Nous avons pour ambition de créer 1 500 logements supplémentaires. Cette nouvelle zone de chalandise incitera l’implantation de commerces de proximité et la création d’équipements publics », souligne le directeur de la SPL. Le travail sur les espaces publics tient une place importante dans le projet développé par l’AUC. « Nous préconisons la mise en place d’un sol facile qui consiste à penser l’espace public pas uniquement par rapport à la composition urbaine ou aux transports, mais en tenant compte des flux piétons et des modes doux », illustre François Decoster. Des sols qui intégreront également de la signalétique, du numérique, des matérialités…

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Chiffres clés

30 hectares d’espaces et de voiries.

5 000 logements.

50 000 m2 d’équipements créés.

1 650 000 m2 de bureaux.

ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Grand Lyon, SPL Lyon-Part-Dieu.

Pôle conception urbaine/paysage/espaces publics

Conception urbaine : AUC.

Conception paysage, espaces publics : Bureau Bas Smets.

Pôle programmation

Programmation urbaine et culturelle : ProDéveloppement.

Programmation commerciale et de services : EPPC.

Expertise économique, stratégies des marchés immobiliers : CMN Partners.

Pôle développement durable

Stratégie de développement durable et qualité des ambiances urbaines : RFR Eléments.

Ingénierie et design environnemental : Elioth.

Pôle graphisme, design et lumière

Graphisme, design, signalétique : Encore.

Design numérique et conception des services : NoDesign.

Conception lumière : ON.

Pôle mobilités

Solutions de mobilités durables : Citec Lyon.

Pôle expertise technique, ingénierie et conseil,

études techniques des aménagements, réseaux et infrastructures : Egis France.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X