Territoires Eurométropole

Reconversion de la raffinerie de Reichstett

Anticipant la cérémonie officielle du 8 septembre, le groupement composé de Chastagner (groupe Eiffage), Wanty, DI Environnement et Redebat pour les installations industrielles et l’alsacien GCM pour les autres bâtiments ont démarré la déconstruction et le désamiantage de l’ancienne raffinerie de Reichstett. Repreneuse de la friche de 467 hectares, la société Brownfields consacre 30 millions d’euros à ces travaux et à la dépollution de l’ensemble des sols, ainsi qu’au réaménagement des 85 hectares qu’elle conserve pour développer un « EcoParc rhénan » d’une quarantaine de lots, qui représentent un potentiel bâti de 350 000 m2. Les terrassements démarrent en octobre.

La précommercialisation de 45 % du foncier du futur parc d’activités amène à viser de premières livraisons dès l’automne 2017. En application du montage fixé fin 2014, l’Eurométropole de Strasbourg s’apprête à racheter le reste du site avec le concours de la région Grand-Est, pour le répartir entre zone naturelle et terrains pour grands projets économiques.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X