Actu YVES MARTIN•Directeur général Wolseley France

« Recentrer notre entreprise sur ses fondamentaux »

Directeur général de Wolseley France depuis novembre 2013, Yves Martin a pour mission de relancer un groupe fortement touché par la crise ces deux dernières années. Définition de l’offre, politique tarifaire, implication des équipes : décryptage de sa feuille de route pour 2014.

Les réseaux

Votre arrivée à la direction de Wolseley France intervient après une réorganisation profonde de vos réseaux de distribution. Quel bilan dressez-vous de l’année écoulée ?

Le Groupe Wolseley plc a fait le constat qu’il s’était trop dispersé en France, en attaquant trop de métiers sans forcément réussir leur intégration dans un ensemble cohérent. Le mot clé de l’année 2013 a donc été le recentrage : recentrage métiers sur les matériaux de construction et le bois, avec la cession des enseignes Cardor et Coverpro, et recentrage géographique sur la partie nord de la France où nous disposons d’une densité de maillage suffisante. Cette stratégie nous permet d’articuler notre activité autour de deux réseaux forts, Réseau Pro qui est aujourd’hui un grand acteur multirégional du négoce multi-spécialiste, et Panofrance qui reste un acteur national spécialiste sur les bois/panneaux.

Cette phase de redéfinition des réseaux est-elle achevée ?

La réorganisation est quasi achevée. Elle a impliqué la fermeture d’une quinzaine d’agences non rentables ainsi que l’adaptation de nos fonctions support au nouveau périmètre, avec l’organisation d’un PSE. Notre souci désormais est de renforcer notre crédibilité sur le marché, avant de pouvoir éventuellement envisager un redéveloppement des réseaux.

La étapes de la relance

Quelle est votre feuille de route pour relancer vos enseignes ?

L’objectif est de retrouver une rentabilité opérationnelle. Et pour cela, de revenir aux fondamentaux de notre métier : acheminer le bon produit au bon endroit et au bon prix. Une première priorité est de redonner une identité claire à notre entreprise auprès de nos cibles. Cela passe par un gros travail sur l’offre produit : les prochains dix-huit mois seront consacrés à la refonte de nos plans de vente, qui sont aujourd’hui trop larges et pas assez profonds. Parallèlement, nous repositionnons nos agences par familles de produits. Sur un même segment, certaines agences seront définies comme spécialistes, avec un plan de vente large et profond, d’autres resteront généralistes avec seulement le cœur de gamme, d’autres seront positionnées comme opportunistes et d’autres, enfin, ne travailleront pas ce segment. Cela doit nous permettre...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 393 du 20/03/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X