Enjeux

RBTP, des travaux publics, mais pas que…

Mots clés : PME - Situation économique - Terrassement - Travaux publics - Voirie

Spécialisée dans les VRD, la démolition et le terrassement, la PME varoise intervient aussi dans l’économie locale.

«Nous voudrions faire beaucoup plus pour contribuer à l’aménagement de notre territoire, mais nous sommes freinés par des réglementations et des normes de toute sorte », explique Alexandre Barbero, qui codirige avec son père, Alex Barbero (le fondateur de l’entreprise en 1983), RBTP, le premier groupe de BTP du Var (190 personnes, 60 millions d’euros de CA). Installé depuis deux ans à Fréjus, au sein du nouveau pôle BTP du Grand Capitou, RBTP, spécialisé dans les VRD, travaux de terrassement, démolition, est l’archétype de la PME régionale familiale fortement ancrée sur son territoire et qui a réussi, en plus de son développement dans les travaux publics, à mener un véritable projet de diversification économique. Un projet qui lui permet, via une holding, d’être présent dans de multiples secteurs de l’économie locale, des transports maritimes à la promotion immobilière et jusqu’à l’hôtellerie et la viticulture, soit autant d’amortisseurs de crise et de commandes réduites dans le BTP. « Le groupe RBTP progresse dans un rayon d’action relativement limité, l’Est varois et ponctuellement les Alpes-Maritimes, ce qui nous permet d’avoir une réactivité extrêmement forte sur les opérations », ajoute Alexandre Barbero.

La préservation de l’emploi avant tout.

RBTP réalise actuellement le terrassement et les VRD de l’agrandissement de Castorama à Antibes, aménage un « Brico Dépôt » dans la plaine du Var à Nice, intervient sur des lotissements à Sainte-Maxime, sur le chantier du « Perussier » à Roquebrune-sur-Argens pour Vinci Immobilier, etc. L’entreprise a également participé au chantier du pôle production du Grand Capitou dont l’aménagement est réalisé par un pool d’entreprises de BTP locales. « Nous devrions avoir, en 2015, le même niveau d’activité que l’an passé, malgré la crise qui persiste. Et pour conserver l’entreprise en bonne santé, nous limitons au maximum nos coûts et nos charges, et nous demandons des efforts à nos fournisseurs, car notre leitmotiv est la préservation de l’emploi », explique Alexandre Barbero. Chez RBTP, on défend en effet le modèle du BTP à visage humain : 100 % de salariés locaux en CDI, très peu d’intérimaires, des jeunes recrutés et formés dans l’entreprise, puis fidélisés. Les dirigeants sont aussi impliqués dans la vie locale, à l’image d’Alexandre Barbero qui préside l’Etoile Football Club Fréjus-Saint-Raphaël, qui évolue en championnat national. Quant au passage de témoin à la tête de l’entreprise, il n’est pas encore d’actualité. « Mon père est mon meilleur conseil. Je ne veux surtout pas qu’il quitte l’entreprise. La gestion familiale, c’est ce qui fait notre force chez RBTP », conclut Alexandre Barbero.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Les filiales de RBTP : FATP (terrassement, minage), Goudronnage Appliqué (enrobés), C2R (petites canalisations), Delta (matériel).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X