Edito

Raccourcis

Les manifestations pour le cinquantenaire de la mort de Le Corbusier – noyé en Méditerranée, au Cap Martin, le 27 août 1965 – ont donné lieu à une relecture du travail de l’architecte le plus emblématique du XXe siècle. Notamment au Centre Pompidou, avec l’exposition « Mesures de l’homme » qui a mis en évidence la prise en compte du corps humain dans son œuvre, s’écartant de la vision rigoriste et technique généralement proposée. Ou, ici même, avec le dossier (p. 61) que nous consacrons à la redécouverte de l’emploi de la couleur dans ses projets des années 1920, la période dite des villas « blanches ». Mais cette relecture a aussi pris une tournure politique avec plusieurs ouvrages qui ont mis en avant les sympathies de Le Corbusier avec différents mouvements d’inspiration...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 244 du 16/09/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X