Enjeux Ile-de-France

R. Rousselin fait le plein en se diversifiant

En 2007, Nicolas Guérin (42 ans) a succédé à son père à la tête de R. Rousselin après neuf années passées au sein de l’entreprise comme conducteur de travaux. Deux ans plus tard, son frère Sébastien le rejoignait au poste de gestionnaire de paye. Créée en 1969 par Robert Rousselin avant d’être vendue à Robert Guérin en 1984, la société basée à Bondy (Seine-Saint-Denis) était spécialisée dans la rénovation et la maintenance de stations-service. Aujourd’hui, elle intervient aussi sur des chantiers de rénovation de logements, parties communes, boutiques, etc. pour le compte de bailleurs sociaux, de syndics ou d’enseignes commerciales. Les groupes pétroliers ne représentent plus que 49 % du chiffre d’affaires, passé de 6 millions d’euros en 2011 à 10 millions (au 30 septembre 2016). Cette diversification de l’activité et de la clientèle s’est accompagnée de l’embauche de 10 personnes en 2014 et 2015 afin de compléter les savoir- faire existants. Parallèlement à cette montée en puissance, l’entreprise a conforté sa politique de prévention avec la création en 2014 d’un poste de responsable qualité sécurité environnement (QSE) et la signature d’un contrat de progrès avec l’OPPBTP.

Après une année 2016 « assez bonne », Nicolas Guérin vise une stabilisation du chiffre d’affaires en 2017. Depuis quelques mois, il s’est attelé avec l’équipe de direction à un chantier prioritaire : adapter l’organisation de l’entreprise à ses nouveaux clients pour « gagner en efficacité et en efficience ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X