Régions

QUESTIONS À… Thierry Jean, président de Metz Métropole développement« L’attractivité ne se construit pas en un jour »

MQuels projets phare présenterez-vous, ce mardi 9 juin, au cours des rencontres d’affaires du sillon lorrain (1) ?

L’agglomération messine crée quatre grandes zones d’activités complémentaires. Autour du centre Pompidou, le quartier de l’Amphithéâtre abritera des activités tertiaires. La zone de l’hôpital de Mercy constituera un point de contact entre industries et activités hospitalières. Le nouveau parc du technopôle, dont la déclaration d’utilité publique a été signée fin mai, accueillera des entreprises high-tech, tandis que la zone de Lauvallières agrégera des activités artisanales autour de l’hôpital privé Robert-Schuman.

MModifierez-vous la ZAC (zone d’aménagement concerté) de l’Amphithéâtre, par rapport au projet lancé avant les dernières élections municipales ?

La commercialisation de trois bâtiments majeurs, confiée à un même groupement d’investisseurs, ne décollait pas. Nous avons choisi de traiter chaque immeuble de manière séparée et de reprendre en main le pilotage du projet.

Nous choisirons à la mi-juin le promoteur qui assurera la commercialisation de la grande halle vitrée jouxtant Pompidou. Enfin, nous déciderons, cet automne, de la surface commerciale implantée sur la zone. La proposition initiale de 30 000 m2 est peut-être surdimensionnée.

MLes investisseurs nationaux ne sont pas au rendez-vous du TGV Est. Y voyez-vous un échec de l’attractivité messine ?

Le TGV – qui est arrivé en Lorraine bien trop tardivement – était indispensable, mais il ne constitue pas un facteur d’attractivité en tant que tel. Le centre Pompidou est de nature à changer la donne. Mais l’attractivité ne se construit pas en un jour. Elle découle d’un travail de longue haleine pour améliorer constamment le cadre de vie.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) A 17 h à l’Esidec, 3, place Edouard-Branly, technopole de Metz. Renseignements : Gabriel Franceschini, tél. : 06.60.07.87.62.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X