Régions

QUESTIONS À. PASCAL PARENT directeur général du groupe Alliade Rhône-Alpes« Création du 4e collecteur national du 1 % logement »

Mots clés : Politique du logement

Les CIL semblent déstabilisés.

Le 0,45 % de la masse salariale confié par les quelque 100 organismes collecteurs, les CIL, représente une enveloppe financière annuelle de 4 milliards d’euros, naturellement convoitée pour financer la politique publique du logement ! Pour preuve, l’Etat a appelé 850 millions de fonds par an sur trois ans auprès du 1 %. Ce qui déstabilise l’équilibre financier du dispositif et de nos organismes.

Conséquence, le 1 % logement doit se rénover s’il veut rester fort dans sa relation avec l’Etat et continuer à jouer son rôle auprès des collectivités, des bailleurs sociaux et des entreprises. Comment s’opère cette mutation ?

Notre instance de tutelle, l’UESL, nous a incités à nous regrouper (de 100 nous passeront à moins de 30 CIL) pour rationaliser nos structures, donner plus de lisibilité au 1 %, améliorer nos services aux entreprises et salariés, assurer une émulation entre opérateurs. Les échanges ont eu lieu à partir de cette feuille de route.

Alliade, collecteur régional et national d’importance, a approché d’autres CIL.

Oui, et avec six autres CIL (1), nous avons créé un « nouveau collecteur », à partir d’un projet conjoint, respectueux des structures actuelles qui connaissent bien les spécificités et besoins des territoires ou des branches professionnelles. Des économies d’échelle seront réalisées, tout en préservant les emplois. Ce « CIL », qui sera le 4e collecteur au plan national, permettra de lier efficacité et efficience au profit des entreprises, avec maintien d’un service de proximité auprès des familles que nous logeons ou aidons.

Quel est le calendrier ?

Le dossier des sept CIL partenaires du projet est validé. Le 2e semestre 2009 et le début 2010 seront dédiés au rapprochement des structures, chacun gardant son identité durant la période. Les assemblées générales de fusion se tiendront au 2e trimestre 2010 avec effet rétroactif au 1er janvier 2010. Le « nouveau CIL » sera alors né !Propos recueillis par Pierre delohen

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Ain’Cil (Ain), Alliade et Cilav (Rhône), Cilse (Haute-Savoie), CIPL (Haute-Loire), CPLOS (économie sociale, Paris), Epergos (Isère).
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X