Régions

QUESTIONS À. Hervé Melchior, directeur général de la Sodevam Lorraine Nord« Notre challenge consiste à faire mieux »

Mots clés : Collectivités locales - Démarche environnementale - Développement durable - Economie mixte - Rénovation urbaine

Hervé Melchior, directeur général de la Sodevam Lorraine Nord« Notre challenge consiste à faire mieux »

La société d’aménagement et de construction Sodevam fêtera, ce 30 septembre, ses vingt ans d’existence au service des collectivités du nord lorrain. Quelles ambitions nourrissez-vous pour les prochaines années ?

Nous avons obtenu la certification ISO 9001 pour la qualité de nos prestations, la certification ISO 14001 pour la qualité environnementale de nos réalisations, et entendons aujourd’hui inscrire tous nos projets dans une démarche globale de qualité architecturale et paysagère. Ces deux dimensions sont globalement prises en compte dans les villes, mais la qualité constructive et architecturale s’affaisse dès que l’on s’éloigne des centres urbains.

Notre challenge consiste à faire mieux partout. Nous restons une société d’économie mixte au ­service des élus, qui sont à la fois nos actionnaires et nos clients, mais nous nous inscrivons dans un contexte de concurrence. Nos effectifs ont triplé en sept ans pour atteindre quinze salariés cette année, et notre chiffre d’affaires a augmenté de 30 % en deux ans, avec 1,1 million d’euros d’honoraires l’an dernier.

En cours de labellisation HQE, vos nouveaux locaux de 1 500 m2 servent-ils de vitrine de vos exigences constructives ?

Sur la ZAC Cormontaigne à Thionville, nous avons confié au cabinet d’architectes thionvillois Blaser et Schott la construction de deux bâtiments, le Cormontaigne, dont nous occupons le dernier étage depuis le début de l’été, et le Vauban, implanté sur 2 000 mètres carrés, qui abritera dans quelques mois la communauté d’agglomération Portes de France-Thionville.

Rationnelles, modulables et présentant une architecture novatrice, les deux constructions démontrent l’intérêt de l’initiative privée pour amorcer une demande de bureaux. Ce programme a fait l’objet d’un montage mixte : le bâtiment destiné à la location est porté et cofinancé par la Caisse des dépôts et consignations et l’investisseur nancéien FD Patrimoine, le bâtiment destiné à la vente étant porté par la Sodevam. Nous démontrons ici l’étendue de nos compétences, depuis les études d’aménagement jusqu’à la production de bâtiments.

Sur quels grands projets travaillez-vous aujourd’hui ?

Sur la bande frontalière, nous participons aux réflexions visant à développer des projets complémentaires à ceux d’Esch-Belval. A Thionville, nous avons obtenu l’aménagement de la ZAC Espace Meilbourg, qui doit accueillir une Cité de l’habitat, et nous nous positionnons sur le vaste projet Olympe II de Yutz. A Creutzwald, nous sommes retenus pour les études d’aménagement de la future Eurozone. Nous intervenons également dans l’extension de lycées pour la région lorraine, dans le renouvellement urbain à Woippy, et dans la construction, de plus en plus prisée, de locaux d’activité et de zones d’habitation dans de petites communes. En dépit de la crise, notre territoire conserve un dynamisme réel.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X