Régions

QUESTIONS À… Daniel Percheron, président du conseil régional Nord-Pas-de-Calais

Mots clés : Collectivités locales - Services urbains - Transport collectif urbain

Créer Euralens pour initier un « effet Bilbao » autour du Louvre

Alors que vos services s’attellent à la relance de l’appel d’offres pour la construction du Louvre Lens, vous avez réuni les élus du bassin minier pour engager « l’Effet Bilbao »*. La greffe a-t-elle pris ?

Cette journée fut un formidable succès et nous sommes parvenus à dresser les lignes directrices d’une action commune à l’ensemble du bassin minier, la deuxième agglomération de la région avec ses 400 000 habitants et la dixième de France si l’on intègre Douai. Il ne faut pas oublier que le Louvre s’installe sur un territoire dynamique, dont l’emploi a progressé de 16 % en 2007, mais qui reste l’arrondissement le plus pauvre de France. Pour que la greffe entre le Louvre et le territoire produise un « effet Bilbao », il faut un engagement local, mais aussi régional, très fort et accompagner l’arrivée de ce bâtiment magnifique de moyens exceptionnels…

Avant la question des moyens, c’est celle de la gouvernance qui est posée. Qui coordonnera les efforts locaux et régionaux autour du Louvre ?

A la demande des élus du territoire, le conseil régional accepte d’organiser la gouvernance de « l’effet Bilbao ». Nous avons demandé à Jean-Louis Subileau, qui dirige déjà Euralille, de conduire une structure légère dont nous sommes en train de définir le contour juridique.

Elle s’appellera Euralens, un nom qui matérialise l’appartenance du site à l’Aire métropolitaine. Il pourra faire converger les savoir-faire des territoires vers des objectifs communs de renaissance urbaine. Nous pensons aux écocités minières qui pourraient devenir les « Cités du Louvre » et rassembler, dans cet ensemble urbain singulier de logement social individuel avec jardin, le meilleur de la technologie et du développement durable. J’ajoute que nous ne sommes pas contre, dans ce paysage horizontal, la création de quelques éléments de verticalité et un retour à une centralité urbaine.

Vous insistez sur l’importance du projet de tramway qui traversera le site du Louvre à Lens. Etes-vous prêt à mettre des moyens ?

J’ai dit aux élus que le conseil régional est prêt à accompagner ce projet en allant jusqu’au financement de 50 % du coût de l’infrastructure, évalué à 390 millions d’euros [pour une seule des deux lignes envisagées, NDLR]. L’arrivée de ce transport en commun en site propre sera le déclencheur du renouveau urbain. Et je vais même plus loin : il nous faut engager la réflexion sur un lien fixe et rapide reliant le basin minier à Lille, pour que l’Aire métropolitaine devienne une réalité physique et qu’Euralille et Euralens ne fassent plus qu’un.

(*) Bilbao, ville industriellement sinistrée, où l’arrivée du musée Guggenheim aurait permis la création de 45 000 emplois en dix ans.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X