Régions

QUESTIONS À. arnaud lecroart, président de l’association CDPEA (Construction durable et performance énergétique en Aquitaine)

Mots clés : Association et mouvement associatif - Efficacité énergétique - Marché de lénergie - Réglementation technique

« Pour construire durable, la reproductibilité est le maître mot »

Quels sont les objectifs de la CDPEA ?

La CDPEA est une association, créée à l’initiative de familles professionnelles de la construction en Aquitaine et de la CCI de Bordeaux (1), pour proposer un centre de ressources en matière d’économies d’énergie et de construction durable. Il faut accompagner la filière dans ces mutations.

Nous sommes soutenus par des acteurs économiques majeurs, très impliqués, et comptons déjà une soixantaine d’adhérents. Nos priorités : répondre aux politiques publiques du « facteur 4 », du Grenelle de l’environnement, et aider les professionnels à répondre aux exigences technologiques, environnementales et sanitaires qui en découlent. Bref, trouver de nouveaux gisements de marché.

Qu’attendez-vous du débat national qu’organise à Bordeaux l’association, le 29 septembre prochain ?

Le thème de la conférence est un sujet fédérateur et d’ampleur nationale : la rénovation thermique du patrimoine architectural des centre-villes historiques concerne une part significative du parc immobilier urbain, souvent confronté à des contraintes d’urbanisme qui rendent délicates les opérations de rénovation thermique lourde. Nous évoquerons l’exemple de villes comme Bayonne, qui travaille à la rénovation énergétique de son centre ancien dans le cadre de son Agenda 21, ou de Bordeaux, dont près de la moitié de la superficie a été inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. En présence de l’ensemble des professionnels de la filière, les discussions nous amèneront certainement à nous questionner sur les moyens à mettre en œuvre.

Et au-delà, comment voyez-vous votre rôle ?

La richesse de la CDPEA est de fédérer en son sein toutes les familles professionnelles de l’acte de construire : il faut diffuser les meilleures pratiques locales et catalyser les innovations.

Si les objectifs du Grenelle sont très ambitieux, chose dont je me félicite, il ne faudra pas confondre vitesse et précipitation : il s’agit d’apporter une réponse collective, graduelle et maîtrisée. Nous prônons une transition collective de tous les acteurs vers les bonnes pratiques : ce sont toutes les filières qu’il faudra amener ensemble vers la basse consommation. Pour construire durable, la reproductibilité est le maître mot.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) FFB Gironde, Chambre de métiers et de l’artisanat de la Gironde, Capeb Gironde, Ordre régional des architectes, Untec Aquitaine, association régionale des ingénieurs aquitains.
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X