Edito

Que les Jeux commencent

Il faudra attendre le 13 septembre et le grand raout du Comité international olympique (CIO) à Lima, au Pérou, pour sabler le champagne. Mais les Franciliens peuvent déjà mettre les bouteilles au frais : sauf improbable péripétie, Paris accueillera les Jeux olympiques (JO) de 2024, puisque

Los Angeles, l’unique concurrent, opte pour l’édition 2028, en échange d’une rallonge de près de 500 millions d’euros de la participation du CIO.

On ne peut que se réjouir d’une France qui gagne. Mais à quel prix se décroche cette victoire et, surtout, qui va en profiter ? Les contempteurs des JO sonnent déjà le tocsin. Rares sont les olympiades, il est vrai, qui se soldent par le respect des budgets prévisionnels. Et Paris l’emporte dans une...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5934 du 11/08/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X