Actualité Nouveautés

Quatre petites chargeuses articulées, entièrement repensées

Mots clés : Matériel - Equipement de chantier

Case a procédé à une refonte poussée de ses chargeuses articulées compactes en passant à la série F. Cette gamme comporte quatre modèles : la 21F, la 121F, la 221F et la 321F. Le constructeur a joué sur tous les tableaux. La hauteur de cabine a été abaissée à 2,46 m pour les deux plus petits modèles 21F et 121F, ce qui en fait des machines passe-partout lors des séquences de transport d’un chantier à l’autre. Le pont oscillant arrière a été conservé pour donner la meilleure assise possible à la cabine et garantir que la charge godet ou palette ne verse pas. Repensé autour du joystick sur console repose-bras, à droite du conducteur, le nouvel environnement de conduite permet d’agir sur les commandes sans avoir besoin de lever le bras. C’est le cas du blocage du différentiel – choix de la vitesse lente ou rapide , de la manœuvre du godet 4 en 1 ou de la sélection des flux hydrauliques mémorisés. « En fait, nous avons repensé complètement ces chargeuses compactes en nous appuyant sur le groupe Case New Holland et, entre autres, sur ses bureaux d’études ergonomie et joystick. Ce qui nous permet d’intégrer, sur nos nouveaux modèles des savoir-faire déjà maîtrisés pour d’autres secteurs d’activité », souligne Alain de Nanteuil, responsable produits pour le constructeur, en faisant référence à l’agricole. En faisant glisser le meilleur des technologies du groupe vers les chargeurs de 5,4 t à 6 t, Case ne cache pas une volonté stratégique : renforcer sa présence sur les marchés français, allemand et scandinave. Côté polyvalence, le circuit hydraulique permet de gérer une vaste palette d’équipements allant jusqu’à la fraise à neige et à la raboteuse. Les deux modèles les plus puissants bénéficient d’une option haut débit, passant de 85 l à 130 l/min. En adoptant une vitesse ultralente – de 0 km/h à 5,5 km/h , il est possible de délivrer un débit maximal à vitesse constante. La transmission hydrostatique 4 roues motrices permet d’atteindre une vitesse supérieure à 30 km/h. Un point, enfin, à souligner : la rapidité du changement d’accessoires grâce à des connecteurs qui se dépressurisent en mode automatique.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X