Autres

Quand les végétaux défient la pesanteur

Créée en septembre 2016, la règle B.C.3-R0 encadre les jardins verticaux, marché encore jeune censé contribuer au bien-être des citadins.

Au croisement des expertises du bâtisseur et du jardinier, les façades végétalisées amènent ce dernier à s’adapter à des supports de culture différents de la terre naturelle, avec des techniques d’entretien ajustées. L’hybridation des compétences couvre tous les maillons de la chaîne, de la conception à la construction et à l’entretien.

1) Une greffe sur le mur

Même si elles ne participent pas à la structure du bâtiment, les façades végétalisées plongent les professionnels du paysage dans l’univers technique de la construction, avec des procédés issus d’expérimentations récentes. Leur conception et leur construction exigent une familiarité avec les documents techniques unifiés qui encadrent l’érection des murs, et avec les procédures qui permettent d’y déroger : appréciation technique d’expérimentation, avis technique. Trop sensibles à l’humidité, ni le bois...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 400 du 16/06/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X