Architecture Technique Solaire photovoltaïque

Quand l’intégration en toiture devient sinistre

Mots clés : Démarche environnementale - Energie renouvelable - Toiture

La pose de panneaux solaires exige du matériel de qualité et des entreprises expérimentées.

Pour toute nouvelle technique de construction, le passage d’un marché de niche à une plus large diffusion s’accompagne d’une phase d’apprentissage avant d’acquérir les bonnes pratiques. Le temps que la filière établisse ses critères de qualité, certains maîtres d’ouvrage sont déjà lésés. Ainsi, les installations photovoltaïques intégrées en toiture posent quelques problèmes techniques récurrents auxquels tout maître d’ouvrage doit prêter une attention particulière. De la sorte, il réduira les risques de s’exposer à de coûteuses réparations.

Publiée en 2013, l’étude de sinistralité réalisée par la société Saretec pour le compte de l’Agence Qualité Construction (AQC) demeure un document de référence sur le sujet. Parmi les 195 sinistres considérés sur la période 2008-2012, la majorité survient vingt-quatre mois après la fin des travaux.
Parmi cet échantillon, les défauts d’étanchéité représentent 114 cas. L’intégration au bâti, favorisée par les pouvoirs publics, exige des installateurs expérimentés et un matériel de bonne facture. Or, en 2006, le doublement des tarifs d’achat de l’électricité a offert au secteur une attractivité inédite. Attirées par la promesse de gains rapides, des sociétés se sont lancées sur ce marché, sans avoir les compétences requises. « L’installation de panneaux photovoltaïques fait appel au savoir-faire d’un couvreur et d’un électricien. Cependant, certaines entreprises ne sont qualifiées que dans un seul de ces deux secteurs », déplore Christel Ebner, directrice Evaluation des risques des procédés innovants à l’AQC. « Il faut également sélectionner des procédés sous Avis technique », ajoute-t-elle.

La nécessité d’une certification.

Le coût moyen des réparations engendrées par des fuites s’élève à 8 200 euros. Une peccadille en comparaison des dégâts causés par les 38 incendies répertoriés qui peuvent détruire tout le bâtiment. Un défaut de produit est à l’origine de 24 d’entre eux. Enfin, 31 dysfonctionnements électriques et 19 ruptures de module complètent le panel. Les causes rapportées sont similaires : des équipements défectueux, une mauvaise conception, ou une mise en œuvre bâclée. Toutefois, les acteurs de la filière ont pris la mesure de ces écueils. L’évolution des tarifs d’achat et l’introduction de différentes certifications contribuent à orienter le solaire photovoltaïque résidentiel dans la bonne direction.

L’indispensable implication de l’habitant.

Même en l’absence d’accidents majeurs, le propriétaire, ou le locataire, ne doit pas relâcher sa vigilance. A la suite d’un orage, l’onduleur, un dispositif intermédiaire entre le panneau et le circuit électrique, peut se mettre en défaut. Le système génère alors moins d’électricité. Autre événement courant, la présence de feuilles à la surface d’un capteur entraîne une chute des performances. Les averses de grêle peuvent également détériorer des modules de fabrication médiocre. Autant de désagréments qui demeurent indétectables sans un suivi du bénéficiaire de l’installation. « Nous leur conseillons de relever leur production tous les mois », souligne Anne-Claire Faure, chargée de projet photovoltaïque de l’association Hespul.

La rentabilité du système repose donc en partie sur l’entretien. Néanmoins, l’occupant n’est pas toujours en mesure de résoudre l’ensemble des problèmes rencontrés. Des contrats de maintenance spécifiques devraient se développer dans les prochaines années. « Il reste à définir la fréquence des contrôles de routine. Nous travaillons actuellement sur cette question », indique Anne-Claire Faure. Après la conquête d’une qualité de pose, le secteur s’attaque au difficile chantier de la pérennité des infrastructures.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X