Autres Mouans-Sartoux

Quand l’alimentation locale guide l’affectation des sols

Située entre Cannes et Grasse (Alpes-Maritimes), la commune de Mouans-Sartoux a fait le pari du bio et du local pour alimenter ses cantines. Cette démarche a conduit les élus à s’engager dans une politique volontariste de préservation d’un paysage rural vivant.

Ambassadeur actif et enthousiaste du développement du bio et du local dans la restauration scolaire, Gilles Pérole, adjoint au maire de Mouans-Sartoux – 10 500 habitants -, entend démontrer qu’une telle démarche permet de redonner toute sa légitimité aux espaces agricoles dans une commune rurale soumise à une forte pression urbaine. Ce pari suppose une réflexion globale sur l’aménagement du territoire, la production agricole, les modes d’approvisionnement… L’élu s’en est notamment fait l’écho cette année lors des journées de l’Astredhor, l’institut technique de la filière horticole, de la fleuristerie et du paysage, qui se sont déroulées fin janvier sur le thème « Horticulteurs, pépiniéristes et paysagistes, des spécialistes au cœur de l’agriculture urbaine » et, plus récemment, lors du congrès de l’Association des maires de France qui s’est tenu le 31 mai dernier. L’engagement de Mouans-Sartoux est d’abord né de la volonté de son maire...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 391 du 29/07/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X