Territoires

Puy-de-Dôme Un grand parc redessine l’entrée de Cournon-d’Auvergne

Trop souvent, les villes négligent leurs entrées. A Cournon-d’Auvergne (Puy-de-Dôme), il n’en sera visiblement pas ainsi, en tout cas à l’ouest. Histoire de terminer en beauté l’aménagement de ce secteur pavillonnaire relativement urbanisé, la deuxième commune du département après Clermont-Ferrand prévoit la création d’un grand parc urbain, entre l’avenue de Clermont et le boulevard Charles-de-Gaulle. « Quand nous faisons de l’aménagement, nous menons une réflexion sur les espaces de récréation, de respiration. Il en manquait dans ce secteur. Désormais, on entrera par un parc en ville. Il marquera de manière harmonieuse cette entrée », insiste François Rage, l’adjoint à l’urbanisme.

Un front bâti linéaire entre ville et nature.

Si ce projet à l’état d’ébauche doit se concrétiser dans les deux ans, il ne sera pas le seul à marquer la pointe de Cournon-d’Auvergne. Juste derrière le parc, Auvergne Habitat (Clermont-Ferrand) prévoit la construction d’une résidence de 53 logements collectifs sociaux pour une surface de plancher de 3 021 m2. Sa position en tête de zone d’aménagement offrira un front bâti linéaire… entre ville et nature. « Ce projet situé entre le parc et la zone urbanisée est composé de strates verticales qui viennent créer une respiration et une porosité visuelle invitant à la liaison urbaine. L’architecture proposée reflète une densité aérée, une composition des volumes favorisant l’apport de lumière naturelle, des espaces extérieurs généreux, tout en marquant une verticalité très urbaine et très contemporaine », détaille Jean-Charles Villatte, architecte de l’Atelier d’architecture Casa (Clermont-Ferrand). Les travaux devraient débuter au dernier trimestre 2016, pour un coût prévisionnel de 4,97 millions d’euros HT.

A proximité de cette résidence, l’Atelier Casa travaille pour le compte de la société Urbasite sur une nouvelle résidence de l’Ophis du Puy-de-Dôme. Baptisée « La Pointe de Cournon », elle marquera, elle aussi, l’entrée de Cournon-d’Auvergne par son architecture.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X