Technique et chantier

PROFIL VECTRA Quand l’expérience donne des idées

Mots clés : Entreprise du BTP - Information - communication - événementiel - Qualité de l'eau, de l'air et du sol

Après avoir travaillé pendant 26 ans dans l’administration, et notamment dans un laboratoire du réseau LCPC, Abel Viano a décidé de créer sa société voilà sept ans, dans les Yvelines. Un peu par hantise de la retraite, surtout par intérêt pour son métier. Spécialisée dans l’ingénierie routière et l’environnement, Vectra s’est rapidement développé, puisque son chiffre d’affaires a doublé entre 1996 et 1997, et atteint aujourd’hui 12 millions de francs, pour 17 salariés.

A 60 ans, Abel Viano emploie donc son expérience dans la route, au service de l’innovation. Il vient de mettre au point un système d’introduction de fibre de verre, qui s’adapte aux répandeuses d’émulsions et de gravillons. La DDE de l’Isère l’utilise déjà, et les participants au Congrès de l’entretien routier le découvriront à Grenoble en septembre. « Ces fibres sont introduites dans l’émulsion directement sur le chantier, et servent à lutter contre la fissuration des enrobés, explique le directeur de Vectra. C’est le fruit d’une étroite collaboration avec l’administration, mais aussi avec les entreprises. »

Vectra cultive en effet les partenariats, en travaillant avec les majors de la route et avec les PME, ainsi qu’avec les collectivités territoriales. La grande fierté d’Abel Viano : le développement de sa société à l’export, qui pèse aujourd’hui 80 % de son activité. Avec une prédilection pour l’Europe de l’Est, le Maghreb, et depuis peu le Brésil. « Nous avons par exemple effectué des relevés topographiques par GPS sur 40 000 km de routes nationales en Pologne, et fourni la Biélorussie en matériel d’étude de la qualité de l’air. Nous exportons des machines du LCPC, et importons des gamma-densimètres américains ainsi que des appareils écossais de mesure d’adhérence des chaussées. »Porté par son dynamisme, Abel Viano vient de créer une deuxième implantation de Vectra à Buzançais, dans l’Indre. Tout près de l’entreprise de travaux publics de papa, qui s’était installé là il y a 77 ans. Un clin d’oeil en forme d’hommage filial.

PHOTO

Abel Viano dirige Vectra, qui a réalisé 12 millions de francs de chiffre d’affaires en 1997, avec 17 salariés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X