Annuel atex

Procédé de gros œuvre préfabriqué

Mots clés : Béton - Gros oeuvre - Maison individuelle - Produits et matériaux - Second oeuvre - Technique de construction

Les planchers et les murs extérieurs de cette maison individuelle témoin ont été préfabriqués et montés en un mois grâce à ce système.

Développé quatre ans auparavant par la société allemande Sebastian ­Wochner, le procédé 2PlusX de gros œuvre de maison préfabriquée et modulaire, a déjà été mis en application pour construire plus de 130 maisons dans le sud de l’Allemagne et en Russie. Déclinables en de nombreuses variantes avec différentes toitures, ces maisons sont économiques du fait de leur préfabrication. Elles sont aussi efficaces énergétiquement, avec des besoins annuels en chaleur de chauffage d’environ 35 kWh/m2 en moyenne.

Une Atex encadre la première maison modèle construite en France, dans le lotissement de la Rose d’or à Sainte-Croix-en-Plaine (Alsace). La superficie habitable de cette maison individuelle en R 1, avec toiture double pente, est de 154 m² décomposés en deux appartements, avec une cave de 76 m². Finitions comprises, elle a été montée en 45 jours.

Une préfabrication poussée

L’ensemble des murs du sous-sol et des étages, ainsi que les planchers et plafonds, sont des panneaux de béton préfabriqués. Les murs de sous-sol sont des voiles pleins de béton de construction C35/45 avec une couche de polystyrène extrudé XPS Jackodur CFR 300 standard SF d’une épaisseur de 10 cm. Les panneaux des planchers et plafonds de 3 x 9 m sont en béton précontraint, de type plaque nervurée. Enfin, pour les étages, les murs Super-Plus-Wand (2,87 m de hauteur sur 9,40 m ou 10,90 m de longueur) sont des plaques pleines en béton ­léger Liapor...

Vous lisez un article de la revue CTB Annuel ATEX n° 5 du 01/10/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X