Territoires Haute-Savoie

Priams développe tout un écoquartier dans le cadre d’un PUP

Mots clés : Aménagement paysager

Plus gros chantier actuel de Haute-Savoie, l’écoquartier des Passerelles (586 logements) sur la commune de Cran-Gevrier, est aussi l’un des plus importants réalisés en Rhône-Alpes dans le cadre d’un projet urbain partenarial (PUP). « C’était la meilleure solution pour tout le monde, assure Antoine Machado, fondateur dirigeant de Priams, l’aménageur-promoteur. A la fois pour la ville, puisque nous finançons des équipements publics à hauteur de 5,4 millions d’euros sur les 7,2 millions budgetés et pour nous, qui avons pu bâtir un équilibre économique permettant de sortir des logements à un prix moyen de 3 700 euros/m2 habitables, alors que le prix moyen s’élève à 4 400 euros dans l’agglomération d’Annecy. » Sans compter la rapidité d’action : les premiers travaux ont débuté à la fin 2013, les 60 premiers logements seront livrés à la fin 2015 et l’ensemble du programme devrait l’être à l’automne 2017.

Un programme complexe.

En raison de la complexité du programme, cette rapidité n’allait pas de soi. Priams a racheté en 2005 les 6 ha du site industriel des papeteries de Cran- Gevrier, à proximité immédiate du centre-ville mais situés de part et d’autre du Thiou, l’exutoire du lac d’Annecy. Le promoteur a ainsi hérité d’un barrage régulant les eaux du lac, qu’il a revendu au producteur d’énergie Coexhye, dont la centrale hydroélectrique produit l’équivalent du besoin domestique en électricité des 586 logements du site. Priams a ensuite cédé à la commune un bâtiment, actuellement en cours de transformation en immeuble de bureaux. C’est sur le reste du tènement qu’a été négocié le PUP, signé en 2011, lequel fixe les orientations environnementales et architecturales, et définit les participations de l’aménageur-promoteur aux équipements publics. Dans ce cadre, Priams finance trois passerelles publiques sur le Thiou, le recalibrage d’une avenue et l’aménagement intérieur d’un mail piétonnier et des berges du Thiou. La procédure PUP a aussi permis à Priams de négocier une participation originale du bailleur social Haute-Savoie Habitat : les fonds propres de ce dernier ont abondé le capital de la société d’aménagement en début d’opération, le temps de porter les travaux de démolition-construction. Ce capital lui sera restitué sous forme de 180 logements sociaux.

Enfin, les Passerelles déclineront le concept d’écoquartier dans toutes ses composantes : déplacements, consommation énergétique (isolation par l’extérieur, chaufferie bois et réseau de chaleur, pour un bilan à 40 kWh/m2.an), traitement des déchets, mixité sociale, mieux-vivre ensemble…

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X