Enjeux Immobilier

Présidentielle’s blues

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Selon le Crédit foncier, qui a analysé l’impact de l’élection présidentielle sur le marché immobilier depuis quarante ans, l’année électorale accuse une baisse moyenne de 3,8 % des transactions dans le résidentiel ancien . Mais la déprime est de courte durée : une reprise de 2,3 % est constatée dès l’année suivante.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X