Enjeux Immobilier

Présidentielle’s blues

Mots clés : Gestion et opérations immobilières

Selon le Crédit foncier, qui a analysé l’impact de l’élection présidentielle sur le marché immobilier depuis quarante ans, l’année électorale accuse une baisse moyenne de 3,8 % des transactions dans le résidentiel ancien . Mais la déprime est de courte durée : une reprise de 2,3 % est constatée dès l’année suivante.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X