Territoires Grenoble

Premiers logements en vue dans la ZAC Flaubert

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel

Livraison d’un nouveau parc, concertation, premières constructions de logements, création d’un groupe scolaire… le secteur Flaubert donne à nouveau des signes de vie. Ce vaste territoire de 90 ha, situé au centre géographique – mais pas névralgique – de Grenoble et des trois grands pôles d’agglomération, est l’objet d’une zone d’aménagement concerté (ZAC) créée en février 2012 et confiée à la société publique locale d’aménagement Sages. Celle-ci doit atteindre un objectif d’environ 2 000 logements.

Premier symbole de la ZAC, le nouveau parc Flaubert vient d’être inauguré. Conçu par l’Atelier Jacqueline Osty & associés, cet espace de 2,3 ha tout en longueur se veut autant un refuge pour la biodiversité qu’une aire de jeux, de pratiques sportives ou de détente. Doté d’une mare pédagogique de 373 m2 unique en ville, d’une prairie « sauvage » de 623 m2 qui ne sera pas entretenue, c’est un nouveau maillon essentiel de la trame verte et des déplacements en vélo. L’éclairage par LED fait l’objet d’une attention toute particulière et les eaux de pluie sont en partie utilisées pour l’arrosage. Le coût des travaux de cet aménagement se monte à 2,5 millions d’euros HT.

Cinq nouvelles constructions.

Prochaine étape, l’aménagement d’un ensemble de parcelles (31 881 m2) de l’autre côté de la rue Flaubert, dans le secteur de la ZAC. La démolition des locaux de l’ancienne direction départementale de l’agriculture et de la forêt permettra d’accueillir cinq nouvelles constructions, soit environ 350 logements et 250 places de stationnement en silo. Une consultation de promoteurs aura lieu dans les prochains mois. L’immeuble conçu par Brenas Doucerain Architectes est, à ce jour, l’élément le plus avancé. Il répondra à l’attente du cahier des charges de la ZAC « d’habiter les toits (et) favoriser les usages en terrasse », par une terrasse d’environ 260 m2 accessible aux habitants des 37 logements sociaux. Le chantier devrait débuter à la fin 2015. Les prochains chapitres de la nouvelle histoire Flaubert sont encore à écrire et l’équipe municipale souhaite y associer les habitants. Un nouveau groupe scolaire est d’ores et déjà programmé sur une parcelle de 7 000 m2 occupée jusque-là par l’entreprise Point P, à proximité des nouveaux logements. Autre défi à relever : attirer de nouvelles activités économiques en lien avec la transition écologique, énergétique et urbaine, qui s’annonce comme le nouveau fil rouge de la ZAC. 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X