Actualité Immobilier

Premier contrat chinois à La Défense

« Des sous-traitances sont octroyées en France à des entreprises de l’Est, voire de Pékin » : c’est en ces termes que Jean-François Roverato, P-DG d’Eiffage, avait ému le landerneau en ébruitant, début septembre, l’attribution à des Chinois du marché de façades de la tour Carpe Diem à La Défense. Dans les faits, cinq groupements avaient remis une offre pour ce lot du chantier (dont le mandataire est le groupement Spie SCGPM/Besix) : Goyer (Eiffage)/Ouest Alu (groupe Liebot), l’italien Belgométal/Tosoni, l’allemand Schmidlin, l’italien Permasteelisa, et Yuanda Europe. « Yuanda a très vite été moins-disant (- 19,8 % par rapport à la deuxième offre, celle de Belgométal/Tosoni) et fait preuve d’un savoir-faire de très haut niveau », explique Joëlle Chauvin, directeur d’Aviva Investors Real Estate France, maître d’ouvrage de la tour (avec Predica). Le contrat prévoit que Yuanda fabrique les encadrements des façades courantes en Chine, les fasse équiper de vitrages européens en Belgique, et en confie la pose à des Français. « La part du chiffre d’affaires revenant à Yuanda Chine est d’environ 50 % du marché de façades et 7 % des 130 millions d’euros de travaux », précise Joëlle Chauvin, qui se dit impressionnée par la capacité de production de l’entreprise. « Statistiquement, il leur faut moins de 24 heures pour produire nos 22 000 m² de façades », note-t-elle. Cet exemple a en tout cas éveillé les craintes de mondialisation du BTP. Pourtant, très peu d’exemples de présence chinoise ont été relevés en France (sauf pour une cimenterie Lafarge en Aquitaine) ou en Europe. Malgré les appels du pied de pays comme la Hongrie ou la Roumanie, seule la Pologne a attribué en 2009 deux lots de l’autoroute A 2 à une autre entreprise chinoise, Covec.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X