Régions Yvelines / Hauts-de-Seine

Premier bilan du rapprochement

Seize mois après son installation, en mars 2016, l’établissement public interdépartemental Yvelines-Hauts-de-Seine (EPI 78-92) dresse un premier bilan de son activité. Le rapprochement entre les deux départements s’est déjà traduit par la mise en place de plusieurs services communs. Le premier à avoir vu le jour est celui d’archéologie préventive, qui, selon le secrétaire général de l’établissement public, Dominique Benoît, doit permettre « d’augmenter l’activité de 60 % ». Après le rapprochement des systèmes d’information et informatiques, l’EPI 78-92 devrait finaliser le regroupement des deux services d’archives départementales, à la caserne Sully à Saint-Cloud, d’ici à la fin de l’été.

Les départements ont aussi fusionné leur SEM d’aménagement, en septembre 2016, pour donner naissance à Citallios. La nouvelle entité a déjà enregistré 24 nouvelles commandes et signé 11 contrats d’études. Depuis avril 2017, un autre service interdépartemental est opérationnel : celui de la voirie. Composé de 280 agents répartis entre une équipe centralisée à Nanterre et quatre services territoriaux, il gère 1 915 km de routes départementales. Outre l’entretien courant, il assure la surveillance et l’exploitation du réseau routier ainsi que l’ingénierie et la programmation des investissements en lien avec l’entretien et l’exploitation.

Bientôt la fusion ? Un conseil de développement durable a également été mis en place, une mutualisation des achats actée, une stratégie touristique votée et une plate-forme d’établissements et de services en direction des handicapés créée. Autant de données qui laissent à penser que le passage du rapprochement à la décision de fusion est imminent.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X