Actualité

PPP : choisir les bons exemples

Mots clés : Contrat de partenariat

En pleine fronde pour et contre les PPP, il est regrettable que l’article concernant le projet urbain pour l’aménagement du site Villeroy à Sète (« Le Moniteur » du 27 février, p. 53) ait été aussi mal choisi. En effet, il semble annoncer une opération exemplaire qui viendrait soutenir les défenseurs des PPP.

Or, l’opération décrite, qui semble en effet s’être parfaitement déroulée, doit sans doute son succès à des spécificités justement réclamées par les architectes pour garantir la qualité des opérations publiques.

Ainsi, le partenariat en question s’est mis en place après réalisation du projet urbain : « Un schéma d’urbanisme, établi par l’architecte montpelliérain Antoine Garcia-Diaz, avait permis auparavant de cadrer le projet. » Le projet a donc été produit en amont, permettant ainsi au groupement apportant le financement de faire une offre en toute connaissance de cause, l’objectif qualitatif étant maîtrisé à l’avance, question que n’a aucunement réglé la rédaction actuelle de l’ordonnance PPP.

Un autre problème qui fait couler beaucoup d’encre réside dans la question du contrôle de la qualité dès lors que le maître d’ouvrage public a abandonné cette fonction. Or, votre article nous rapporte que la gestation du projet, ensuite, aura fait l’objet, une année durant, d’une concertation étroite entre la ville, le maître d’ouvrage ( ?) et l’équipe de maîtrise d’oeuvre. « Nous n’avons jamais perdu la main, assure Patrick Réamot, directeur général des services techniques à la mairie de Sète. Nous voulions faire une opération exemplaire.» On aurait aimé savoir comment ils s’y sont pris ; quels ont été les moyens mis en place pour assurer ce contrôle, comment ne jamais «perdre la main » ? Il aurait également fallu insister sur le caractère exceptionnel qui a motivé la ville dans ce sens, au-delà du problème du financement.

Il est dommage que « Le Moniteur » , qui est pleinement informé du contexte conflictuel des PPP, préfère caresser le BTP dans le sens du poil plutôt que chercher à informer objectivement sur les réalités de cette procédure dont nous savons tous qu’elle est inéluctable ; tentons plutôt d’aider ensemble les décideurs à être pertinents et performants dans leurs futurs projets pour le meilleur de l’intérêt général.

NDLR : En ce qui concerne l’ordonnance sur les PPP, depuis plusieurs mois, « Le Moniteur » a consacré un grand volume de pages au sujet et a donné la parole à de nombreux protagonistes, remplissant ainsi sa mission d’information.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X