Territoires

Poitiers La cathédrale retrouve son décor d’origine

Mots clés : Établissements de culte, funéraire

Avant de lancer la restauration partielle de la voûte de la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers (Vienne), des sondages avaient été réalisés en 2012. Ils avaient mis en évidence la présence d’un décor peint, par ailleurs attesté par la littérature. « Nous sommes en présence de peintures sur 950 m2 en surface développée. Il s’agit d’un corpus riche et de grande qualité. Tout est peint : la voûte, le mur, les chapiteaux, les nervures », constate François Jeanneau, architecte en chef des Monuments historiques, qui pilote l’opération.

Peintures et vitraux. Le chantier porte sur la restauration des peintures datées et des vitraux. Le dégagement du décor, daté du dernier tiers du XIIIe siècle, se révèle complexe à plusieurs titres. Par l’hétérogénéité des supports : tuffeau pour la voûte et pierre de Poitiers pour les murs. Mais aussi par le dégagement et la consolidation du décor peint pris « en sandwich » entre une couche fragile du XIIe siècle et un badigeon dur de 1783, cette dernière tenant les deux autres. Cette partie devrait être terminée en mars 2016. Dans un second temps, les entreprises Debitus et Atelier du vitrail interviendront sur le traitement des vitraux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X