Autres

Plus de confort avec moins d’eau

Mots clés : Eau - Industriels du BTP

Les fabricants se préparent aux économies d’eau sans renier le confort. Parfois ils arrivent à concilier les deux.

Balnéothérapie et économie d’eau : ce sont les deux tendances des offres des industriels du sanitaire. Pas toujours facile pour eux de défendre l’un et l’autre, mais le pli écolo est désormais pris et à n’en pas douter, d’ici quelques années tous les robinets des lavabos de salle de bains disposeront d’un réducteur de débit comme toutes les chasses d’eau d’un double bouton. « C’est allé très vite », souligne Emmanuel Nogues, directeur vente et marketing Europe de l’Ouest chez Villeroy et Boch. « Il y a encore cinq ans, on ne parlait pas d’économie d’eau. » Pour preuve, l’échec commercial de la douche à faible débit (3 l/min) lancée en 2001 par Hansgrohe. « Nous avons posé des jalons, mais le marché n’était pas encore prêt, » constate Jean-Claude Toniutti, directeur marketing France d’Hansgrohe. C’est désormais le cas. De la salle de bains aux WC, les industriels proposent différentes solutions. Petit tour d’horizon.

Robinets et douchettes

Pour les robinets et douchettes, l’économie d’eau passe nécessairement par la réduction du débit. Le débit standard d’une douchette avoisine les 13 l/min, tandis qu’une douche pluie sera plus proche des 18 l/min. Des produits de type Eco smart de chez Hansgrohe revendiquent ainsi 6 l/min pour une douchette à main Crometta 85 Green ou 9,5 l/min pour une douche pluie Raindance E 120. L’ensemble des robinets de lavabos Villeroy et Boch seront proposés avec un débit inférieur de 25 %.

Roca propose sur les cartouches de ses mitigeurs une bague permettant de limiter le débit jusqu’à 50 %. Un point de résistance indique le passage de la zone d’économie d’eau à celle de confort. Une solution deux en un en quelque sorte.

« La réduction de débit ne doit pas se faire au dépend du confort d’utilisation, souligne Jean-Claude Toniutti. Sinon, vous ne vendrez pas le produit. »

D’où l’idée des mousseurs qui viennent ajouter de l’air dans l’eau afin « de la dynamiser et de la rendre plus carressante et plus ronde » continue Jean-Claude Toniutti. Cette fonction est disponible dans les douchettes comme dans les robinets de lavabo. Chez Hansgrohe, la technologie estampillée Air Power s’applique à la douchette Raindance S 150 Air et ajoute à chaque litre d’eau, trois litres d’air. À noter que le seul ajout d’air ne permet de réduire la consommation d’eau que de l’ordre de 10 à 15 %. C’est bien en complément l’un de l’autre que réducteur de débit et mousseur peuvent avoir un impact réel pour l’économie d’eau. La perte de débit est compensée par l’effet boostant de l’air ajouté à l’eau. Il n’y a donc pas de perte de confort. Niveau prix, il faut compter quelque 5 % à 10 % de plus pour l’achat d’une solution à incorporation...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 315 du 15/06/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X