Architecture Travaux maritimes

Plus de 150 hectares gagnés sur la mer

Mots clés : Gares, aéroports - Rénovation d'ouvrage - Transport maritime - Travaux publics

L’extension du port de Calais nécessite le dragage de plus de 4 millions de m3 de déblais.

Trois mois après la pose officielle de la « première pierre » par le président de la République François Hollande, le plus important chantier portuaire actuellement en cours en Europe atteint progressivement son rythme de croisière. L’extension du port de Calais (Pas-de- Calais), le premier port français de voyageurs et le premier port d’Europe continentale de fret roulier, doit accompagner l’évolution prévue du trafic et de la taille des bateaux (jusqu’à 240 m de long pour 35 m de large) dans les années à venir ; une évolution destinée à répondre aux besoins économiques futurs. Cette extension, imaginée au début des années 2000, représente plus de 150 ha gagnés sur la Manche.

Plusieurs variantes ont été étudiées dans le cadre du projet. C’est finalement l’extension au nord de l’infrastructure existante – plutôt qu’un agrandissement à l’est ou un réaménagement du port actuel – qui a été retenue. Le projet consiste à créer, en un peu plus de cinq ans, une digue en mer de 3,3 km de long, l’ouvrage majeur du chantier (lire p. 30) . Une fois érigée, cette dernière donnera alors naissance au nouveau...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5902 du 30/12/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X