Actualité

Plan de relance Autoroutes : bras de fer sur les négociations du « paquet vert »

Depuis plusieurs mois, les sociétés concessionnaires d’autoroutes élaborent le « paquet vert », un programme de travaux visant à améliorer leurs infrastructures en termes d’insertion dans l’environnement, de sécurité, de conditions de circulation ou d’échanges avec le réseau non concédé. En contrepartie de ces investissements (environ un milliard d’euros), le plan de relance prévoit de proroger d’un an la durée des délégations de service public. Mais le dossier a du mal à avancer. Lors de la présentation des comptes semestriels du groupe Vinci, le 1er septembre, Xavier Huillard, directeur général, a indiqué que le « paquet vert » ne serait finalement pas mis en œuvre. « Contre toute attente, le gouvernement a décidé unilatéralement de ne pas donner suite. » De son côté, le ministère du Développement durable répond que le programme de travaux proposé par Vinci n’était pas satisfaisant mais que les négociations restent ouvertes. D’ailleurs, chez Abertis France (réseau Sanef), Pascal Latimier, directeur général, n’a pas renoncé à trouver un accord avec le gouvernement. Seul bémol, la loi du 17 février 2009 pour l’accélération des programmes de construction et d’investissement publics et privés fixait au 17 août la date limite de signature des avenants. Mais le ministère estime qu’un décalage de cette date est envisageable.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X