Territoires

Plaine Commune conforte sa vocation universitaire

Avec ses 43 000 étudiants, ses deux universités, Paris 8 et Paris 13, ses nombreux établissements d’enseignement supérieur, Plaine Commune figure parmi les principaux pôles universitaires franciliens. Un positionnement bientôt conforté par l’arrivée du campus Condorcet, dédié aux sciences humaines et sociales. Le site principal – 6,4 ha à Aubervilliers, au cœur de la Plaine Saint-Denis – se développera sur 85 000 m2 dans un premier temps. Une partie sera réalisée sous maîtrise d’ouvrage de la région Ile-de-France – le Grand équipement documentaire, signé Elizabeth de Portzamparc, et l’Ecole des hautes études en sciences sociales -, l’autre (50 000 m2) en partenariat public-privé. L’opérateur devrait être désigné en mars 2016, et le campus ouvrir ses portes en 2019.

L’agglomération devrait aussi accueillir le Quartier universitaire international du Grand Paris (QUIGP). Cette cité universitaire du XXIe siècle devrait offrir 5 000 lits, dont 75 % dédiés aux étudiants étrangers, et 20 000 m2 d’équipements ouverts aux habitants, répartis sur trois sites : la ZAC Gare des Mines-Fillettes (à cheval sur Paris, Saint-Denis et Aubervilliers) ; la Porte de Paris et le quartier Pleyel. L’initiative de ce projet revient à l’EPA Plaine de France qui, après une étude de faisabilité en 2012, est chargé d’une mission de préfiguration. « La copie que nous devons rendre à l’été 2016 comporte plusieurs volets : programmation urbaine ; identité et animation du QUIGP ; montage juridique et opérationnel en investissement et en gestion ; financement », détaille Damien Robert, directeur général de l’EPA. Les premières résidences pourraient entrer en service en 2020.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X