Entretien

Piémont des Vosges. Blaireaux et vignerons apprennent à cohabiter

Mots clés : Ouvrage d'art

Le Groupe d’étude et de protection des mammifères d’Alsace (Gepma) développe des méthodes non létales pour éloigner les blaireaux qui sapent non seulement les vignobles, mais aussi les digues et les talus.

Meles meles, ou blaireau commun, apprécie les milieux avec bon couvert végétal, sols meubles et drainants où il peut trouver gîte et couvert. En Alsace, son habitat couvre la plaine jusqu’aux Hautes-Vosges, avec une prédilection pour le piémont vosgien, zone de vignoble. Or l’extension de son territoire, durant ces dernières années, a multiplié les conflits de cohabitation avec les viticulteurs.

Un terrassier discret.

Le blaireau est un mammifère nocturne, inoffensif et farouche. Discret et difficile à approcher, il reste mal connu du grand public. Le clan familial, qui comporte jusqu’à une quinzaine d’individus, est très attaché à son territoire. Son habitation principale, toujours doublée de terriers secondaires, comprend un réseau de couloirs et plusieurs gueules (entrées) où il lui arrive...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 380 du 10/06/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X