Régions Nantes

Phytolab miraculée

« On savait qu’on pouvait assurer quelques belles charrettes, mais jamais autant que ces derniers jours », plaisante Loïc Mareschal, fondateur de l’agence de paysage Phytolab, dont la moitié des bureaux a brûlé lors de l’incendie de la halle de la Madeleine. En 48 heures, les 17 salariés ont pu sauver toutes les données (informatiques et papiers) et se sont installés au rez-de-chaussée de l’agence voisine In Situ. Ils y resteront jusqu’au 1er février, avant d’intégrer de nouveaux bureaux où ils resteront le temps de la reconstruction de ce lieu qui hébergeait une centaine de créatifs.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X