Métier

Philippe Marraud progresse en toute discrétion

Présent sur toute la chaîne de la construction, le lot-et-garonnais mise sur le clés en main.

Le groupe Philippe Marraud, implanté à Boé, en périphérie d’Agen (Lot-et-Garonne), est peu connu. Pourtant, l’entreprise, issue d’une agence d’architecture, créée en 1976 à Agen par Philippe Marraud, emploie 300 salariés pour un chiffre d’affaires proche de 65 millions d’euros. Et ses compétences dans la conception et la construction de surfaces commerciales en France métropolitaine et sur l’île de La Réunion sont reconnues. Outre Marraud Ingénierie et Marraud Architecture, socles du groupe, il compte un pôle construction – avec deux entreprises générales du bâtiment (BBOI SA et Club SA) -, une activité « contractant général » (PHM Immobilier), une autre de constructeur de maisons individuelles (Vision Habitat), et un pôle grands projets.

Autonomes et chapeautées par une holding financière, ces entités fonctionnent selon la même logique : « Nous essayons de nous inscrire dans le temps en accompagnement de nos clients. Les grands comptes nous confient des travaux sur plusieurs années via un contrat-cadre. La quasi-totalité des études amont sont centralisées à Boé, puis les implantations locales prennent le relais », précise Xavier Pinasseau, président du directoire depuis 2012. Malgré la crise, le groupe a continué de progresser en développant une activité d’agenceur et d’architecte d’intérieur sous la marque « In Design ». « Il s’agit de définir l’ultime signature de l’œuvre architecturale et de créer des ambiances en accord avec la sensibilité de nos clients », ajoute le président du directoire. PHM Invest, société de promotion et d’investissement, est une autre nouvelle venue.

Externalisation.

La livraison en 2015 à Thuir, près de Perpignan (Pyrénées-Orientales), d’un centre commercial de 14 000 m2 autour d’un magasin Super U de 3 500 m2 de surface de vente, est son premier exemple d’opération d’envergure. Sa capacité à conduire un projet dans sa globalité lui permet de répondre à une demande accrue d’externalisation de ses clients. Le groupe cherche aussi à se positionner comme un interlocuteur privilégié des collectivités territoriales.

La politique de produits alliant éléments constructifs et énergies renouvelables ouvre une nouvelle voie. « Ecostore » en est la dernière innovation : « C’est une structure de bâtiment optimisée dans toutes ses composantes. Elle est définie dans un niveau de détails qui lui permet de prendre un caractère industrialisable. Mais elle reste “ customisable ” pour s’adapter à l’image de nos donneurs d’ordre… », détaille Xavier Pinasseau.
Entré dans le groupe en 2006, le quadragénaire est de la même génération que les enfants de Philippe Marraud : Diane, membre du directoire en qualité de directeur général, Pierre-Antoine et Constance, tous deux architectes. Ingénieur en génie électrique, fort d’une expérience dans l’industrie ferroviaire en Allemagne et dans une filiale de la Caisse des dépôts, il n’était pas de la partie lors de son recrutement par Claude Dayraut. Ce dernier, qui a développé le groupe au côté de Philippe Marraud, voulait assurer la relève. C’est chose faite.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X