Edito

Petit(s) Papa(s) Noël

On peut croire au Père Noël. Mais on doit d’abord croire aux femmes et aux hommes. Celles et ceux du BTP ont cette année fait bouger les lignes (lire p. 1 2) . Grâce à eux, le secteur a répondu présent par de multiples innovations techniques, des choix stratégiques ou encore des ajustements réglementaires. Grâce à eux, le secteur échappe à la soupe à la grimace et peut enfin sabler le champagne.

Car, pour les entreprises du bâtiment, c’est un cortège de bonnes nouvelles qui accompagne cette fin d’année (lire p. 16) . La reprise de l’intérim compense enfin le tassement de l’emploi traditionnel, l’activité du secteur redémarre nettement, et...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5901 du 23/12/2016
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X