Régions

Perpignan Le nouvel hôpital sera livré début juillet

Le nouvel hôpital de Perpignan devrait être livré début juillet. Personnels et patients quitteront fin septembre l’établissement pavillonnaire actuel pour emménager dans un ensemble compact de 50 000 m2 construit sur le même site. Le nouveau bâtiment, à la façade principale sur l’avenue du Languedoc, est constitué de deux ailes en V encadrant l’actuel plateau technique.

L’achèvement de cette 1re tranche ponctue un long parcours, marqué par l’annulation d’un premier concours de maîtrise d’œuvre en 1998, puis par une série de consultations infructueuses et l’annulation du marché de gros œuvre, dévolu enfin à un groupement Dumez-Fondeville. Le chantier, lancé fin 2003, a été plus long que prévu. Complexité d’une opération en site occupé, problèmes de coordination avec les entreprises, modifications de programme : la livraison, prévue en 2007, sera retardée de 40 mois. Vincent Rouvet, nouveau directeur, en retient les aspects positifs : « Nous n’avons pas eu d’accident sur le chantier ni de défaillances d’entreprises et nous sommes satisfaits du résultat, tant sur le plan de la qualité architecturale que sur celui de la fonctionnalité. »

La 2e tranche de 14 000 m2 reconfigurera le plateau technique, qui sera transformé en pôle mère et enfant. La décision de lui appliquer les règles parasismiques imposées aux constructions neuves (Perpignan est classée en zone à risque moyen) en a alourdi le programme qui prévoit de remplacer les façades préfabriquées par des parois coulées en place. Les travaux débuteront fin 2009. L’hôpital engagera simultanément la démolition de pavillons pour créer des parkings. L’établissement de 700 lits (50 de plus qu’aujourd’hui) devrait être achevé fin 2011.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Centre hospitalier de Perpignan ; mandataire : Icade.

Maîtrise d’œuvre : Aart International, Atelier 9, Betom Ingénierie.

Gros œuvre : Dumez Sud, Fondeville.

Coût total (tranches 1 et 2) : 180 millions d’euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X