Territoires

Périgueux Une Step alliant efficacité, esthétique et environnement

Inaugurée à Boulazac (Dordogne), la nouvelle station d’épuration des eaux usées (Step) de l’agglomération du Grand Périgueux, d’une capacité de 36 600 équivalents-habitant, est à ce jour la plus grosse en France utilisant la technologie Organica FBR. Développée par Veolia Environnement, commercialisée et mise en œuvre par OTV, elle associe à un traitement biologique classique l’action de plantes exotiques, choisies car elles développent des racines supportant d’être immergées. De fait, leurs racines plongent dans des bassins placés sous les serres. Ainsi, des bactéries en suspension dans l’eau et d’autres fixées sur les racines cohabitent et assurent ensemble la dépollution des eaux usées. Résultat : un traitement poussé avec une production de boues réduite par rapport à une solution conventionnelle.

Maîtrise des odeurs et compacité.

Le process possède l’autre avantage de renouveler l’aspect visuel d’une Step. « Le bâtiment est adossé à la serre horticole, elle-même recouvrant les bassins. Cela permet de maîtriser les émissions d’odeur et le bruit. Enfin, nous avons un système plus compact qui permet de gagner 20 % de place », explique François Galin, directeur de l’agence Sud-Ouest d’OTV Ouest Océans.

Innovante, la nouvelle Step l’est aussi dans son montage. Elle a été réalisée dans le cadre d’un bail emphytéotique administratif (BEA) entre le Grand Périgueux et la société de projets « Pôle épuratoire Boulazac », constituée d’Ateos, filiale du groupe de BTP périgourdin Vigier, et d’OTV. Le contrat porte sur la conception, la réalisation et le portage de l’opération pendant vingt ans, durée pendant laquelle la collectivité va verser un loyer trimestriel de 102 000 euros. Le Grand Périgueux garde l’exploitation de l’ouvrage et retrouvera l’entière propriété du site à l’issue du BEA.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Emphytéote : SPV Pôle épuratoire Boulazac. Groupement conception-réalisation : OTV/Vigier/WHA !. Maître d’œuvre : Artelia. Capacité : 4 200 m3/jour. Surface des serres : 1 300 m2. Calendrier : début du chantier en juillet 2013 ; livraison en 2015. Coût : 8,4 millions d’euros HT. Subventions : 2,5 millions d’euros HT (avance remboursable de l’agence de l’eau Adour-Garonne) ; 0,6 million d’euros HT (conseil départemental de la Dordogne).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X