Intérieur ZAO / STANDARDARCHITECTURE

PÉKIN – 4 CHAMBRES D’HÔTES

Mots clés : Architecte - Béton - Tourisme

L’architecte chinois Zhang Ke transforme un hutong en chambres d’hôtes au vis-à-vis assumé. Il réinterprète ces surfaces traditionnellement réduites, orientées vers l’intérieur d’une cour, en intégrant des boîtes en béton brut disposées en cascade.

Concentrés aux abords de la Cité interdite, les hutongs sont des entrelacs de passages étroits délimités par les maisons traditionnelles chinoises, les siheyuans, pour circuler et faciliter l’accès aux points d’eau. Leurs habitations vernaculaires, de plain-pied autour d’une cour privée, sont orientées vers les quatre points cardinaux et composent des réseaux entiers de quartiers. Si beaucoup ont été détruites, elles sont aujourd’hui protégées au titre du patrimoine national et font l’objet d’un regain d’intérêt. C’est dans ce contexte que l’architecte Zhang Ke (ZAO / standardarchitecture) a réhabilité plusieurs hutongs dans des programmes publics ou privés, mettant à profit la singularité de leur spatialité : de minuscules pièces urbaines dans lesquelles l’intimité est malmenée.

Hauteur de vue

Dans ce projet du quartier Xichen, quelques marches séparent la demeure ancestrale du niveau bas de la rue : un premier seuil, qui sert de mise à distance entre l’agitation de la ville et l’intérieur de l’îlot. C’est un espace d’accueil semi-privé destiné à recevoir des activités collectives, qui s’adresse aussi bien aux résidents qu’aux riverains. Sous sa toiture d’origine – une charpente couverte de tuiles anciennes -, le vestibule annonce le ton délicat de l’intervention : une combinaison d’ouvrages authentiques et de matières sobres mises en...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 262 du 14/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X