Annuel atex

Peau neuve respirante pour la tour Anjou

Mots clés : Démarche environnementale - Développement durable - Gros oeuvre - Produits et matériaux - Second oeuvre

Sortie de terre il y a trente-cinq ans, cette tour est désormais dotée d’une façade respirante avec protection solaire entre les deux vitrages. Un projet qui requalifie ce bâtiment dans une perspective de développement durable.

Située sur les quais de Seine à Puteaux, à proximité du quartier d’affaires de La Défense, la tour Anjou (24 000 m2de bureaux construits en 1973) achève sa transformation. Une restructuration qui visait à la fois l’amélioration de son intégration au quartier de La Défense et la mise aux normes en termes de développement durable. Pour y parvenir, les architectes du projet, Valode et Pistre (75), ont souhaité la mise en place d’une nouvelle façade afin de répondre à ces deux objectifs.

Conçue et réalisée par la société Rinaldi Structal (68), cette façade a été construite en fonction de la structure spécifique du bâtiment. Elle est de type mur-rideau cadre à emboîtement avec des remplissages respirants et une protection solaire dans la lame d’air. Selon les concepteurs : « Ce montage, qui comprend une protection ­solaire placée...

Vous lisez un article de la revue CTB Annuel ATEX n° 5 du 01/10/2009
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X