Régions

Paysage urbain Des actions menées pour la sauvegarde du patrimoine

Mots clés : Aménagement paysager - Collectivités locales - Droit de l'urbanisme

Parallèlement au débat sur la question des hauteurs et des nouvelles formes urbaines à Paris, la Ville continue à se préoccuper de la sauvegarde du patrimoine parisien. La délibération relative à la modification du PLU (plan local d’urbanisme), présentée le 21 octobre au Conseil de Paris, prévoit entre autres de protéger une cinquantaine de bâtiments supplémentaires.

Par ailleurs, la municipalité participe étroitement à la procédure de révision des plans de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) du Marais et du VIIe arrondissement engagée par l’Etat. Les équipes d’architectes ont été désignées et les deux commissions locales des secteurs sauvegardés, chargées d’examiner les difficultés soulevées par ces révisions, s’installeront en novembre prochain.

« Nous allons essayer de faire accepter la règle des 25 % de logements sociaux (1) qui, pour l’instant, ne s’applique pas dans les secteurs couverts par un PSMV, indique Didier Bertrand, directeur adjoint de l’urbanisme. Nous voulons aussi insuffler nos idées sur le développement durable. » Cette procédure de révision, qui nécessite un long travail d’inventaire patrimonial, devrait durer entre quatre et cinq ans.

La Ville réfléchit aussi à la création de ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager). « Depuis 2000, plusieurs vœux favorables à la mise en place de telles zones de protection ont été adoptés par le Conseil de Paris. A cette occasion, plusieurs quartiers ont été cités parmi lesquels le VIe, le XVIIIe et le sud du Xe arrondissement », rappelle Didier Bertrand. L’Apur (Atelier parisien d’urbanisme) rendra prochainement une étude sur cette question.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Tout programme d’habitat de plus de 800 m2, situé dans la zone déficitaire en logement social (45 % du territoire parisien) doit comporter 25 % de logements sociaux.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X