Territoires

Pays de la Loire Nantes fait main basse sur les Pyramides d’argent

Huit cents professionnels se sont retrouvés, le 31 mars, à la cité des congrès de Nantes pour découvrir le palmarès de la 13e cérémonie des Pyramides d’argent, concours organisé par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI). En soit, cette affluence record est un indicateur de la vitalité de la construction régionale mais le palmarès illustre aussi le décrochage croissant entre la métropole nantaise et le reste de la région. A l’exception de « Crystal Plazza » à La Baule (Lamotte-Asa Gimbert), Prix du public, tous les lauréats sont nantais !

Grand prix décerné à l’unanimité.

Le Grand prix régional a été décerné à l’unanimité à une opération complexe mêlant patrimoine et innovation architecturale, « Say Désiré-Colombe », menée conjointement par ADI et Nantes Métropole Aménagement avec l’agence Leibar & Seignerin. Cette opération de cœur de ville résulte d’un montage public/privé original et propose 121 logements (dont 48 en locatif social pour Nantes Métropole Habitat) mais aussi quatre équipements publics (pôle associatif, crèche, service des espaces verts de la ville, et un lieu de culture, le nouveau salon Mauduit). S’y ajoutent un parking souterrain de 220 places et un square urbain pour un total de 55 millions d’euros, dont 36,5 portés par le promoteur local ADI. Le chantier a démarré début 2016 en vue de livraisons à partir de fin 2018.

La grande qualité du projet « Say Désiré-Colombe » ne doit pas éclipser les autres catégories, dont plusieurs lauréats peuvent aussi prétendre à une distinction nationale à venir. C’est le cas de « Nant’île » (Prix de la mixité urbaine), opération complexe conduite par Altaraxia avec Leibar & Seignerin (encore eux) et l’atelier Raum (Nantes) ; de « Tempo » (Bouy- gues Immobilier-Magnum, Prix de l’innovation) ; des « Folies Porterie » (Espacil-Louis Paillard, Prix du parcours résidentiel) ; ou d’un immeuble d’enseignement pouvant évoluer en bureaux, conçu par Rudy Ricciotti pour Eiffage Immobilier (Prix de l’immobilier d’entreprise). Enfin, Qualytim a été récompensé pour la reconversion en logements d’un immeuble du patrimoine nantais avec Enet/Dolowy (Prix de la première réalisation) et le jury a distingué « #Unik », un projet de Réalités avec l’agence Splaar sur l’île de Nantes, en lui décernant un « coup de cœur ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X