Régions Petit-Quevilly

Patrimoine et modernité pour le CAUE 76

Depuis longtemps à la recherche d’un site pour s’installer en propre, la CAUE 76 déménagera mi-2012 de quelques hectomètres. Délaissant ses locaux de la rive sud de Rouen, son futur siège prendra place à Petit-Quevilly. L’opération mixera réhabilitation d’une maison de maître construite en 1876 au cœur d’un vaste parc (1,6 hectare) et extensions contemporaines (ossature bois). « Les nouveaux locaux devront être exemplaires dans tous les domaines qui touchent à notre compétence : respect du site, qualité des espaces intérieurs et extérieurs, choix de procédés et matériaux durables, gestion économe de l’eau et des énergies », résume Évelyne Forest, directrice du CAUE.

Aliquante et Folius

Après une première consultation désignant cinq équipes, le CAUE a retenu l’architecte rouennais Laurent Protois (Aliquante) et Éric Germain (Folius) pour les espaces extérieurs. Le permis de construire a été déposé fin juin. Le chantier pourrait débuter en décembre pour une livraison début 2012. Hors acquisition (plus de 600 000 euros), l’opération devrait avoisiner 1,2 million d’euros TTC. Le financement est assuré par le CAUE, avec une aide départementale de 600 000 euros. L’équipe de maîtrise d’œuvre est complétée par Échos (Bihorel) pour l’ingénierie HQE, TW Ingénierie (Raches, Nord) pour le génie climatique, Jean-Louis Linares (Évreux, Eure) comme BET structures bois, Sicre SAS (Mont-Saint-Aignan) comme BET structures béton et Techniroute (Grand-Couronne) comme BET pour les VRD.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X