Enjeux

Patrick Peleszezak se lance dans le recyclage

Nouvelle entité du groupe Soterly et Beylat, Revaga mise sur la revalorisation des déchets.

Patrick Peleszezak, président d’un groupe de travaux publics composé des entreprises Soterly et Beylat TP, respectivement rachetées en 2000 et 2012, vient d’inaugurer une nouvelle entité dénommée Revaga (Recyclage de la Vallée du Garon), spécialisée dans le traitement et la valorisation des déchets BTP, sur le site d’une ancienne carrière à Millery, dans le Rhône. « Après quatre ans de procédure pour la demande d’autorisation d’installation classée, notre site va permettre aux entreprises locales de BTP d’avoir accès à un nouveau service. Il va également servir à traiter les matériaux issus de nos propres chantiers de déconstruction », indique Patrick Peleszezak.

L’implantation de Revaga sur l’ancienne carrière exploitée par Lafarge va redonner vie à ce site qui accueille désormais un biocentre (plate-forme de dépollution de terres faiblement polluées aux hydrocarbures), une station de concassage et criblage de matériaux inertes et une zone de collecte de matériaux du bâtiment qui seront ensuite réorientés vers les filières adaptées. « Les terres revalorisées après leur passage par le biocentre serviront à réaménager la carrière », souligne sa fille aînée Céline, directrice générale du groupe. Montrant son engagement en faveur de l’environnement, l’entreprise a fait l’acquisition de six ruches… Pour l’ensemble des installations, le groupe a réalisé un investissement de 1,5 million d’euros.

Avis aux promoteurs privés.

Le chiffre d’affaires attendu pour cette nouvelle activité se situe autour de 2 millions cette année. « Nous espérons que le développement de Revaga va nous permettre de compenser la baisse de nos activités traditionnelles. » Aujourd’hui orienté à 80 % vers le secteur public, le groupe souhaite se diversifier en se tournant les promoteurs privés, les aménageurs, les industriels. La palette de ses métiers, qui s’étend de la déconstruction sélective, au désamiantage en passant par le terrassement, les VRD ou l’assainissement, lui ouvre les portes de ces nouveaux secteurs. En témoignent les deux chantiers lyonnais en cours : le désamiantage du bâtiment B10 sur le parvis de la gare de la Part Dieu et les travaux de déconstruction et de terrassement sur le projet urbain partenarial (PUP) Berliet pour le compte de Bouygues immobilier.
A 57 ans, Patrick Peleszezak a préparé la transmission en nommant, en 2012, sa fille Céline, 34 ans, au poste de directeur général. « Elle est entrée dans l’entreprise après son mastère de gestion et management des ressources humaines comme responsable RH et QSE. Sortie major de l’école supérieure des jeunes dirigeants, elle a ensuite dirigé la filiale Soterly », rappelle fièrement son père. Ses deux autres filles travaillent également à ses côtés. La relève est assurée.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X