Enjeux Infrastructures

Pas touche au canal Seine-Nord

Mots clés : Transport fluvial

Des déclarations de Nicolas Hulot et Elisabeth Borne concernant une possible « pause » dans le projet du canal Seine-Nord, dont les travaux doivent démarrer prochainement , ont fait sortir de leurs gonds les élus nordistes, exaspérés par le spectre d’un énième report. « Une agression sans précédent contre les intérêts des Hauts-de-France », « impensable et inacceptable », « simplement scandaleux », « une terrible nouvelle pour la région » : les comptes Twitter de plusieurs figures politiques de la région ont rivalisé d’indignation à propos de ce chantier jugé hautement stratégique de 4,5 milliards d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X