Architecture Technique

Pas-de-Calais : le Louvre tisse sa toile

Pour échapper au risque d’inondation à Paris, le musée déplace ses collections à Liévin, à proximité de son antenne lensoise. Le nouvel outil devra trouver l’équilibre entre protection et diffusion.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Lauréat Rogers Stirk Harbour + Partners

Le projet. La toiture végétalisée forme un plan incliné dans la continuité du paysage et favorise la discrétion de l’importante emprise du bâtiment. A l’ouest, une grande vitrine révèle l’activité du site. Elle est connectée aux collections par un « boulevard des œuvres », au cœur du projet. Sur un unique niveau, la structure, simple et itérative, assure une grande flexibilité d’aménagement. Une série de voûtes linéaires fait écho aux reliquaires de cathédrale et à la préciosité des œuvres.

Opération : construction du centre de conservation des collections du musée du Louvre, dans le prolongement du « Bois pionnier » et du parc du musée du Louvre-Lens, sur le site de l’ancienne ZAC Jean-Jaurès, situé au cœur de l’Arc Vert d’Euralens ; le programme comprend également l’aménagement paysager de l’ensemble de la parcelle. Maître d’ouvrage : Etablissement public du musée du Louvre. Mandataire : Région Nord-Pas de Calais. Programmistes : FL&CO (Paris), In Extenso TCH (Issy-les-Moulineaux) et Parica International (Montreuil).
Equipe lauréate : Rogers Stirk Harbour + Partners, architecte mandataire (Londres, Royaume-Uni) ; Mutabilis Paysage & Urbanisme, paysagiste (Paris) ; Egis Bâtiment Nord, BET (Marcq- en-Barœul) ; Inddigo, BET environnement (Paris) ; VPEAS, économiste (Bordeaux). Surface : 20 000 m2 de surface de plancher (SP) dont près de 10 000 m2 de réserves. Estimatif travaux : 35 M€ HT. Calendrier prévisionnel : lauréat du concours, juillet 2015 ; APS, d’août à décembre 2015 ; AO, premier semestre 2017 ; chantier, 2017-2018 ; réception du bâtiment et transfert des œuvres, fin 2018.

ENCADRE

Les projets non retenus - Corinne Vezzoni et Associés

Le projet. Un mur, poreux et bas au sud, s’enroule autour de la parcelle, devient un large auvent au nord puis le bâtiment lui-même. Glissé entre l’enceinte et le bâti, le végétal, ainsi qu’un bassin au sud, assure la mise à distance. Une large nef de circulation réunit les espaces de conservation au nord et les ateliers au sud, dans une enveloppe ocre de béton de terre.

Equipe : Corinne Vezzoni et Associés, architecte mandataire (Marseille) ; Scenario-Ara, architecte associé (Saint-Laurent-Blangy) ; Atelier Jacqueline Osty & Associés, paysagiste (Paris) ; Ingérop Conseil et Ingénierie (ICI), BET TCE (Villeneuve-d’Ascq) ; Symoe, BET environnement (Lille). Surface : 14 715 m2 de surface de plancher (SP). Estimatif travaux : 30,5 M€ HT.

ENCADRE

Les projets non retenus - Neutelings Riedijk Architects

Le projet. La parcelle inspire un plan triangulaire à un ensemble inséré dans un talus de terre végétalisée à rez-de-chaussée et chapeauté d’une couronne cristalline de verre. Un porte-à-faux forme l’entrée vers une galerie de circulation centrale.

Equipe : Neutelings Riedijk Architecten, architecte mandataire (Rotterdam, Pays-Bas) ; Daniel Vaniche et Associés, architecte associé (Paris) ; DVVD, BET structure (Paris) ; West 8, paysagiste (Rotterdam, Pays-Bas) ; Kahle Acoustics SPRL, BET acoustique (Bruxelles) ; Setec Bâtiment, BET technique, fluides et CVC (Paris) ; Mazet & Associés, économiste (Paris) ; RFR Eléments, BET environnement (Paris). Surface : 17 540 m2 de surface de plancher (SP). Estimatif travaux : 31,82 M€ HT.

ENCADRE

Les projets non retenus - Estudio Arquitectura Campo Baeza

Le projet. « Machine silencieuse dans le paysage industriel du bassin minier », le bâtiment de béton anthracite tranche avec la clarté et la transparence du Louvre-Lens. Le projet est composé de deux volumes : un cube de quatre niveaux pour le stockage et un socle pour les œuvres « en action ».

Equipe : Estudio Arquitectura Campo Baeza, architecte mandataire (Madrid) ; Architectures Raphaël Gabrion, architecte associé (Paris) ; SAS Mizrahi, BET TCE et économiste (Garches) ; Bollinger+Grohmann SARL, BET structure (Paris) ; Eléments Ingénieries, BET environnement (Paris) ; Emma Blanc, paysagiste (Paris) ; CL Infra, BET VRD (Eaubonne) ; Gevolys, BET sûreté (Saint-Maurice). Surface : 17 343 m2 de surface de plancher (SP). Estimatif travaux : 35 013 101 € HT.

ENCADRE

Les projets non retenus - Zig Zag Architecture

Le projet. Libéré du tracé trapézoïdal de la parcelle et ceint d’une enveloppe unique sur ses cinq faces, le volume simple et compact réunit, dans l’axe du musée, deux ailes distinctes autour d’un espace « conditionnement et mouvement des œuvres ». Des espaces intérieurs généreux sont abondamment éclairés par un patio central végétalisé.

Equipe : Zig Zag Architecture, mandataire, Julie Rommelaere, Alice Humbert, Pascal Charles, Etienne Fromont et Orestes Requena, architectes (Lille) ; Talagrand et Associés, paysagiste (Paris) ; Setec Bâtiment, BET TCE (Paris) ; Matriciel SA, BET environnement (Louvain-la-Neuve, Belgique) ; Etac, économiste (Coulogne). Surface : 17 148 m2 de surface de plancher (SP). Estimatif travaux : 35 658 500 € HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X