Edito Coup de griffe

Parlons peu, parlons cash

Pour inciter les établissements recevant du public à réaliser des aménagements en faveur des personnes handicapées, l’Association des paralysés de France (APF) espère avoir trouvé l’argument magique : l’accessibilité, c’est rentable ! Exemple : le gérant d’un commerce a intérêt à installer une rampe d’accès pour attirer non seulement des personnes en fauteuil roulant, mais aussi des clients munis d’un Caddie. « Il faut faire comprendre que plus d’accessibilité, c’est plus de chiffre d’affaires ! » a ainsi affirmé Alain Rochon, président de l’APF, le 11 février lors d’une table ronde sur le sujet. Une déclaration qui rappelle le principal message que porte depuis quelques années l’Organisme professionnel de prévention du BTP : la prévention des risques professionnels, c’est rentable pour l’entreprise !

Si ce type d’affirmation permet de faire avancer les choses, tant mieux, et chacun reconnaîtra que les organismes qui les diffusent font du bon travail.
Toutefois, on peut regretter que l’argument de la rentabilité soit, une fois de plus, à ce point mis en avant. Communicants, ne vous creusez plus la tête pour essayer de toucher la sensibilité des gens. Ne soyez pas ringards. Allez droit à l’essentiel en démontrant que votre cause ramène du cash !
Il y a eu plus de mille morts sur les chantiers français entre 2010 et 2014 ? Inutile d’en appeler à un nécessaire mais fastidieux examen de conscience collectif sur les conditions de travail. Si vous voulez être entendu, dites que la prévention, c’est rentable. C’est la croix et la bannière pour circuler en ville en fauteuil roulant ? Sachez qu’il n’est plus de bon ton de faire remarquer que l’honneur d’une collectivité se mesure notamment à la manière dont elle traite ses membres les plus « fragiles ». Tout cela semble n’intéresser personne.

D’ailleurs, notre société donne parfois l’impression de ne plus s’intéresser à grand-chose. Sauf à la rentabilité. Ce à quoi l’on mesure sa véritable richesse.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X