Territoires

Paris Une centaine de marchés pour les travaux d’infrastructures

«En 2016 et 2017, la Ville de Paris maintiendra son niveau d’investissement, malgré un contexte défavorable », a indiqué l’adjoint chargé des finances, Julien Bargeton, lors d’une réunion d’information sur les marchés de travaux parisiens, le 12 avril. Il a précisé que l’accompagnement des travaux d’infrastructures bénéficiait notamment des avancées permises par l’adoption, en février, du schéma parisien de la commande publique responsable, et la récente entrée en vigueur du nouveau Code des marchés publics.

Ce renouvellement du cadre de la commande publique est assorti, à l’échelle de la collectivité parisienne, de trois enjeux prioritaires : une politique d’achats durables et responsables, favorisant l’insertion sociale et solidaire, la sobriété et l’innovation. En 2020, l’objectif est ainsi de porter à 20 % le nombre de marchés pourvus d’une clause d’insertion sociale.

Paiements sous 19 jours.

A Paris, les travaux d’infrastructures et d’espaces publics font l’objet, chaque année, d’une centaine de marchés pour un montant de 200 à 350 millions d’euros : 35 % concernent la voirie, 31 % les réseaux, 26 % le génie civil. Sur 2016-2017, la direction de la propreté portera notamment un projet de réhabilitation du collecteur Marceau à Levallois-Perret (5 millions évalués), réalisé sur les hivers 2017-18 et 2018-19. De son côté, la direction de la voirie va piloter la mise en conformité du tunnel de Courcelles (30 millions évalués) dont le chantier doit débuter fin 2017. Elle lancera aussi, début 2017, un marché de prestations intellectuelles pour le prolongement du T3 de la porte d’Asnières à la porte Dauphine. Autre projet : le lancement, en octobre 2016, des travaux de réaménagement de la place des Fêtes (XIXe). Enfin, la direction des espaces verts annonce la 2e phase du projet de forêt linéaire, au nord du périphérique (XIXe), dont les travaux devraient commencer fin 2017 (2 à 3 millions évalués). En 2015, selon l’administration parisienne, les délais de paiement ont été de 19 jours pour 85 % des factures (30 jours réglementaires). Elle a informé les entreprises qu’en 2017, les sociétés de plus de 5 000 salariés devront obligatoirement présenter leurs factures en format dématérialisé sur Chorus Portail Pro. En 2020, toutes les entreprises devront satisfaire à cette obligation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X