Réalisation

Paris-Strasbourg. La LGV Est redéfinit un paysage en mutation

Mots clés : Transport ferroviaire

Une victoire d’or du paysage a conforté en décembre dernier la démarche appliquée par Réseau ferré de France sur le chantier de la LGV Est. Jusqu’en 2016, Loïc Pianfetti met en œuvre le schéma directeur paysager qu’il a écrit dès 1997.

Dans un délaissé de 3 ha, à la jonction de la ligne à grande vitesse (LGV) Est européenne et d’une ligne classique près de Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne), un paysage humide semble avoir toujours été là. Et pourtant ! Voici quelques années s’étendait ici une décharge sauvage. Le projet initial de restitution des volumes d’expansion des crues de la Marne empruntés par la LGV s’est enrichi par la conception d’un écopaysage qui s’inscrit dans une démarche de développement durable. RFF, maître d’ouvrage et sa maîtrise d’œuvre paysage, sous la houlette de Loïc Pianfetti, auteur du schéma directeur du paysage de la ligne dès 1997, ont mis en place une réflexion plus globale permettant de ne pas exporter les matériaux issus des creusements et de les utiliser sur place pour modeler cet...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 380 du 10/06/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X