Territoires

Paris Longchamp se modernise

Les travaux du Nouveau Longchamp sont officiellement lancés. Le 12 octobre, Thierry Delègue, directeur général de France Galop, maître d’ouvrage, a remis les clés de l’hippodrome à Bouygues Bâtiment Ile-de-France. L’entreprise a deux ans pour moderniser le champ de courses inauguré en 1857 par Napoléon III. La réouverture est d’ores et déjà fixée pour le 96e Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, en octobre 2017.

A la fin septembre, Bertrand Bélinguier, président de France Galop, a dévoilé le projet en compagnie de son concepteur, l’architecte Dominique Perrault. « Il est indispensable de doter les courses de galop d’un hippodrome-phare », a-t-il déclaré. Et de préciser : « La question de la modernisation de Longchamp se posait depuis vingt ans. » Le projet repose notamment sur la déconstruction des tribunes construites dans les années 1960. Elles seront remplacées par une tribune unique de 160 m de long, plus compacte et fonctionnelle, et coiffée d’un bâtiment de verre transparent avec un porte-à-faux de 21 m. « Ce bâtiment est en mouvement, à l’image d’un pur-sang au galop. Un léger déversement oriente le jeu des tribunes superposées vers le poteau d’arrivée », a expliqué Dominique Perrault. L’investissement s’élève à 131 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X